Services en placements PEAK a conclu une entente avec le MFDA (Mutual Fund Dealer Association of Canada/Association canadienne des courtiers de fonds mutuels) mettant ainsi fin à des discussions en cours depuis plusieurs années.

Le MFDA avait soulevé des manquements liés à la conformité survenus entre 2011 et 2018 en lien avec le programme de vérification des succursales, les rapports requis dans le système de déclaration «METS» du MFDA ainsi que la conduite de certaines enquêtes de supervision internes.

«Nous sommes satisfaits de cette entente», a déclaré Robert Frances, président de PEAK, qui rappelle du même souffle «qu’aucun client n’a été affecté par ces manquements».

PEAK a répondu aux demandes du MFDA en déployant des moyens importants pour rectifier chacune des irrégularités notées, notamment en ajoutant d’importantes ressources organisationnelles et financières en conformité, en accomplissant une revue en profondeur de ses politiques et procédures, ainsi qu’en rehaussant encore davantage ses contrôles de conformité. Un comité, formé de cadres supérieurs, a également été établi afin d’évaluer les enjeux de conformité qui pourraient survenir de temps à autre et de prendre rapidement les actions correctives appropriées.

L’entente approuvée hier reconnait que PEAK n’avait aucun antécédent du genre et que l’entreprise a collaboré pleinement avec le régulateur tout au long du processus. En vertu de cette entente, l’entreprise consent à payer la pénalité administrative de 75 000$, plus 15 000$ en frais, pour l’ensemble des manquements.

Robert Frances conclut en rappelant que PEAK continuera à se dévouer à ses valeurs d’indépendance, d’intégrité et d’innovation qui sont au centre de sa mission depuis sa fondation.